14 Mar

TEST HARDWARE - Décodeur Multimédia Nvidia Shield

Écrit par Publié dans News du site Lu 1882 fois
Évaluer cet article
(4 Votes) Score: 4/5

Introduction :

Récemment nous avons eu la chance de pouvoir tester un boîter multimédia sous Android TV. Il s’agit de la dernière génération de la Nvidia Shied. Dans cet article, je vais vous faire part de mon ressenti.

IMG 6174IMG 6173IMG 6175

 

Pour commencer, ce boîtier vous sera livré dans une boîte de finition prémium ! Ce qui annonce très vite la couleur !

Vous trouverez un bundle composé du livret explicatif, du câble d’alimentation, d’un câble USB, d’un GamePad, d’une télécommande et de la Nvidia Shield !

IMG 6179

 

 

 

 

 

 

Point de vue ergonomie :

On peut dire que Nvidia a sorti un nouveau boîtier avec un design plutôt sympathique et compact ! (16 x 2,6 x 10 cm pour 250 grammes). J’ai été surpris par son poid que j’aurai cru plus légé. Mais visiblement celui-ci est doté de deux lests en métal qui lui permettent d’être stable à la verticale. Afin d’éviter qu’il ne bascule trop facilement. Après il vous sera possible d'acquérir séparément un socle spécifique, le Shield Stand (25 €), pour assurer encore un peu plus de stabilité.

Ensuite de par sa taille, on pourrait croire que celui-ci soit peut performant ! Mais l’essentiel est présent, comme une sortie HDMI 2.0b (compatible HDCP 2.2, 4K HDR à 60 i/s et 10 bits BT-2020) ou encore les deux ports USB 3.0 Type-A puis une sortie ARC bien gérée par le TV. Ensuite depuis la version 6.0 d'Android TV vous pourrez designées comme support de stockage interne clés USB et microSD, donc étendre la capacité de stockage de l'appareil via les ports USB 3.0 Type-A.


La partie réseau est composée d’une carte Gigabit Ethernet, du Wi-Fi ac à 867 Mb/s (MiMo 2x2) et du Bluetooth 4.1. Cela interdit donc l'usage des télécommandes universelles uniquement équipées d'émetteurs IR. Mais c’est un soucis qui peut être contourner puisqu'il reste possible de commander le boîtier via le HDMI CEC ou bien d'utiliser un récepteur IR USB.

 

IMG 6184IMG 6186IMG 6183

 

Points de vue accessoires :

Ceux fournis ont évolué dans le bon sens ! Le GamePad (Shield Controler) est tout à fait dans l’air du temps par rapport au nouveau design de la game Geforce. Moins volumineux que l’ancienne version, vous aurez une excellente prise en mains. La communication se fait en Bluetooth et non plus en Wi-Fi Direct car Nvidia a préféré passer au Bluetooth par rapport au modèle précédent.

Pour finir le bouton Nvidia est mécanique, donc plus robuste. Après on trouve un microphone, la sortie casque et la batterie rechargeable. La recharge passe par le connecteur micro-USB et un câble que l'on relie au boîtier sur un des ports USB Type-A. Il est évidemment possible de recharger la manette avec un chargeur USB quelconque. Nvidia a également ajouté deux moteurs à vibration de manière à proposer plus de sensations dans les jeux qui le supportent. Un très bon point !

Côté télécommande, le nouveau modèle évolue un peu visiblement, puisqu'il perd sa sortie casque et sa batterie rechargeable. Maintenant elle est doté de deux piles CR2032, de quoi offrir une longue autonomie. On retrouve bien entendu le microphone et aussi une zone tactile qui permet de contrôler le volume sonore. La finition de celle-ci est correct à mon goût !

On peut noter quelle est dotée d'un émetteur infrarouge comme sur la manette. Celui-ci permet de piloter des appareils à la manière d'une télécommande universelle mais avec des possibilités limitées par le peu de boutons assignables. Quant au micro, il permet d'activer la recherche vocale et celui de la manette est du type "toujours ouvert". Donc inutile de spammer le bouton. Un "Ok Google" suffit à activer la reconnaissance sur le gamepad et cette fonction désactivable au besoin.

 

IMG 6177 CopieIMG 6177 Copie 2

Point de vue technique :

Ce petit joujou est doté d’une puce Tegra X1 révision A2. Au niveau de la consommation électrique et au niveau des performances ça reste très correcte. Il y a également 3 Go de mémoire vive et l'ensemble est refroidi par un système actif. La ventilation ne se met pas systématiquement en route et lorsque c'est le cas, elle reste extrêmement discrète, limite innodible à partir des deux mètres.

 

Après passons aux choses sérieuses !

 

La Shield TV est vraiment un décodeur multimédia de première qualité ! Globalement, elle absorbe tout à condition que l'application de lecture utilisée supporte le format. Que l'on utilise VLC, ect..., les vidéos sont lues parfaitement qu'elles soient en Full HD ou en Ultra HD, encodées en H.264 ou bien encore en HEVC, avec ou sans HDR et avec des débits très élevés. En matière d'audio, le boîtier est capable de sortir du DTS, DTS-X, DTS HD MA mais également du Dolby, Dolby TrueHD ainsi que du Dolby Atmos. La musique haute résolution n’a pas été mise de côté, avec le support des pistes 24 bits à 192 kHz.

 

Point de vue Gaming :

Nvidia a tendance à pousser sa communication autour de l'aspect console de jeux du Shield TV. Trois possibilités vous seront donné pour vous détendre devant vos jeux : Android,GameStream et GeForce Now. Tous sont regroupés au sein d'une seule application, Nvidia Games.

Android : En premier lieu vous n’aurez qu’à piocher dans le catalogue de jeux. Tous les titres passent encore et toujours sans sourcilier et le top est qu’Nvidia propose également une poignée d'exclusivités payantes comme Half Life 2 ou Doom 3.

GameStream : Un service dédié à l'affichage sur grand écran des jeux installés sur votre PC, à condition que celui-ci soit équipé d'une carte graphique Nvidia et que GeForce Experience soit installé sur la machine. GameStream scanne le contenu de l'ordinateur et propose de jouer aux différents titres depuis le canapé. Vous aurez accès à la 4k et au HDR. Ce système pioche dans tous les catalogues de jeu de l'utilisateur, sur tous types de plate-forme de jeux. Comme Origin, Uplay, Steam, ect... Les jeux peuvent aussi bien être exécutés en Full HD qu'en 4K, jusqu'à 60 images par seconde. Il n'est par ailleurs pas utile de posséder un moniteur 4K pour jouer sur un téléviseur 4K, ça c’est top ! Vous apprécierez également le support du HDR. Un appui prolongé sur le bouton Play du gamepad permet d'afficher un menu pour faire des captures d'écran, streamer ses parties vers Twitch ou encore enregistrer ses meilleurs moments dans n'importe quel jeu. Un mode Instant Replay permet d'enregistrer une séquence  avec un retour en arrière de 20 minutes au maximum.

GeForce Now : Sans doute la solution la plus intéressante pour ceux qui ne sont pas équipés d'un PC de compète. Il s'agit tout simplement d'un catalogue de jeux PC exécutés à distance, sur les serveurs Nvidia, et accessible depuis le Shield TV moyennant un abonnement de 9,99 €. Il s'agit en quelque sorte d'un Netflix des jeux vidéo : l'abonnement permet de jouer de manière illimitée à la plupart des jeux. Certains titres nécessitent néanmoins de débourser quelques dizaines d'euros pour les acquérir et en profiter sur GFN ou sur PC d'ailleurs. Le système est bien conçu mais le seul bémole est qu’il permet de profiter des jeux jusqu'en Full HD à 60 images par seconde, que si la connexion de l'utilisateur suit.

 

Caractéristiques techniques :

Interfaces HDMI
Wi-Fi interne / 802.11ac
Ethernet 1 Gbit/s
Puce Tegra X1
USB 3.0
Dimensions 100 x 160 x 26 mm

 

IMG 6193

 

Conclusion :

Afin de conclure ce test, je peux vous dire que je ne suis pas deçu de cette Nvidia Shield. En plus d’être un excellent décodeur multimédia, donnant accès aux applications Netflix, Youtube ou encore Amazon Video. Vous pourrez également vous détendre en famille avec de bonnes parties de jeux. Celle-ci est vendu aux alentours des 200 €, sur Amazon par exemple.

 

 

Dernière modification le mercredi, 14 mars 2018 20:14

Réagir à cet article / Poster un commentaire

Vous devez être authentifié pour effectuer cette action